Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

 

 

La Solution est dans le Problème

 

 

L'Organisation des Femmes Africaines de la Diapora, L’OFAD est une fédération d’Associations et d’Entreprises dirigés par des Femmes Africaines vivant hors de leur continent. L’OFAD rassemble les forces et compétences des femmes africaines dans différents domaines d'activités.

Grâce à l'expérience de ses membres sur le terrain,  l’OFAD se doit d’aborder  l'ensemble des problématiques qui concernent les femmes.

Notre Mission

  • Elle a pour vocation de conduire des réflexions féminines aux femmes africaines en général, et aux femmes africaines de la diaspora et de leur famille en particulier
  • Elle oeuvre en faveur de l'automatisation des femmes africaines en général et celles de la diaspora africaine en particulier.
  • Elle participe aux grands débats et apporte des propositions responsables en tant que réseau de femmes possédant une double voire triple culture.
  • Elle est une plate-forme avec le rôle d'interface entre le Nord et le Sud. 

Nos objectifs

  • Créer des synergies entre les femmes d’Afrique et celles de la Diapora pour des actions en faveur du développement et la paix du continent
  • Mettre en place des stratégies, des outils et des moyens permettant la visibilités des projets, la reconnaissance des actions menées par les femmes de la Diaspora
  • Favoriser les échanges économiques des Femmes Nord/Sud et Sud/Sud

Notre Constat

Les femmes africaines de la diaspora représentent environ 50 % des migrants. Le regroupement familial n’est plus le seul motif de leur arrivée sur le sol européen, américain et même asiatique. Aujourd’hui, elles sont entrepreneures, cadres, professions libérales, dirigeantes d’associations. Depuis quelques années, la diaspora est le 1er bailleur de fonds de l’Afrique, avec  des sommes équivalant à 2,5 fois l’Aide Public au Développement et 2 fois les investissements étrangers en Afrique.

Les chiffres

Les Femmes forment 70%  des pauvres, elles possèdente moins de 2% des terres et recçoivent moins de 5% des prêts bancaire. Il y a en moyenne dans le monde de 16% de femmes parlementaires et moins de 10% de chefs d’état et de gouvernement. Ces inégalités politiques et économiques sont un obstacle à un développement humain durable et équitable.